OMBRES & LUMIERES

OMBRES & LUMIERES

On ne voit bien qu'avec le coeur, l'essentiel est invisible pour les yeux...
 
AccueilAccueil  Portail*Portail*  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 James Horner

Aller en bas 
AuteurMessage
Horus
Oscar
Oscar


Nombre de messages : 198
Age : 46
Points : 127
Date d'inscription : 11/08/2006

MessageSujet: James Horner   Mer 12 Fév - 8:00



James Horner


James Horner (14 août 1953, Los Angeles), est un compositeur de musique de films américain.

Il est reconnu pour avoir introduit des éléments musicaux électroniques et des chœurs dans beaucoup de ses partitions musicales. Il utilise fréquemment aussi des éléments de musique traditionnelle irlandaise.


Biographie :

Enfance :

James Horner est le fils d'un couple d'immigrés autrichiens, Joan (née Fraenkel) et Harry Horner. Ce dernier exerçait des fonctions de chef décorateur, scénariste et occasionnellement réalisateur de film1.

Le petit James commença à jouer du piano à l'âge de cinq ans. Il passa ses jeunes années à Londres où il fréquenta le Royal College of Music. Il rejoignit plus tard le lycée de Verde Valley à Sedona en Arizona. Il obtint ensuite un diplôme de premier cycle à l'université de Californie du Sud puis un master. Il commença alors à travailler son doctorat à l'université de Californie à Los Angeles où il étudia entre autres avec Paul Chihara. Après plusieurs composition pour l'American Film Institute au cours des années 1970, il cessa d'enseigner la théorie musicale à l'UCLA et se tourna vers la composition de bandes originales.


Œuvre :

James Horner est le compositeur des musiques de certains des plus grands succès cinéma topographiques de ces vingt dernières années :
en 1979, Il compose sa première musique de film pour Les Mercenaires de l'espace réalisé par Jimmy T. Murakami, produit par Roger Corman ;
En 1982, il crée la musique originale du film Star Trek 2 : La Colère de Khan, devenant ainsi un compositeur de première importance.

Parmi ses œuvres fondatrices, il faut citer les partitions de Brainstorm, La Foire des ténèbres et Krull, toutes trois composées en 1983 et qui l'amènent très vite à travailler sur de grosses productions telles que Aliens (James Cameron) ou bien encore Le Nom de la rose (Jean-Jacques Annaud) en 1986.

Son style musical s'affirme véritablement avec la partition de Glory en 1989 et Les Experts en 1992, où il s'oriente vers une orchestration plus mesurée et subtile, en développant parfois de longues plages musicales très mélancoliques. À ce titre, l'une de ses plus belles réussites est sans conteste sa composition pour le film Braveheart en 1995, qui lui vaut une reconnaissance publique et un succès critique.

En 1997, il compose la musique de Titanic chantée par Céline Dion, qui bat le record précédant en restant 16 semaines à la première place du Top 200 des albums de Billboard, et qui lui vaut un Oscar de la meilleure musique en 1998. La bande originale du film s'est vendue a plus de 30 millions d'exemplaires dans le monde.

Il a à son actif plus de 150 musiques de films parmi lesquelles Cocoon, Willow, Apollo 13 (Ron Howard), Le Masque de Zorro (Martin Campbell), Troie (Wolfgang Petersen), et plus récemment le blockbuster Avatar pour lequel il collabore avec James Cameron une nouvelle fois.




Controverse :

L'œuvre de James Horner fait débat dans la communauté de la musique de films, certains de ses détracteurs l'accusant de plagier certains compositeurs classiques (Serge Prokofiev, Dmitri Chostakovitch) voire ses contemporains (Jerry Goldsmith, notamment au début de sa carrière).

D'autres ne voient en lui qu'un compositeur répétant à l'infini les mêmes techniques de composition, comme l'utilisation qu'il fait des quatre mêmes notes pour représenter le danger, surnommé le Danger Motif (et que l'on peut retrouver dans Willow, Troie, En pleine tempête, Stalingrad, Le Masque de Zorro, Avatar ou Titanic). Dans le même ordre d'idée, certains passages musicaux du film 48 heures sont repris quasiment à l'identique dans le film Commando ou Danger Immédiat.

Pour ses partisans, il s'agit de développer et parfaire des idées de composition, comme l'ont fait la plupart des grands compositeurs de musiques de films.


Filmographie partielle :

1980 : Les Mercenaires de l'espace (Battle Beyond the Stars), de Jimmy T. Murakami
1981 : La Ferme de la terreur (Deadly Blessing), de Wes Craven
1981 : Wolfen, de Michael Wadleigh
1981 : La Main du cauchemar (The Hand), d'Oliver Stone
1982 : 48 heures (48 Hours), de Walter Hill
1982 : Star Trek 2 : La Colère de Khan (Star Trek II : The Wrath of Khan), de Nicholas Meyer
1983 : Krull, de Peter Yates
1983 : Brainstorm, de Douglas Trumbull
1983 : La Foire des ténèbres (Something wicked comes this way), de Jack Clayton
1983 : L'Habilleur (The Dresser), de Peter Yates
1983 : Gorky Park, de Michael Apted
1984 : Star Trek 3 : À la recherche de Spock (Star Trek III : The Search for Spock), de Leonard Nimoy
1985 : Natty Gann (The Journey of Natty Gann), de Jeremy Kagan
1985 : Cocoon, de Ron Howard
1985 : Commando, de Mark L. Lester
1985 : Tutti Frutti (Heaven Help Us), de Michael Dinner
1986 : Aliens le retour (Aliens), de James Cameron
1986 : Fievel et le nouveau monde (An American Tail), de Don Bluth
1986 : Captain EO, de Francis Ford Coppola (court-métrage en relief produit par George Lucas)
1986 : le Nom de la rose (The Name of the Rose), de Jean-Jacques Annaud
1987 : Miracle sur la 8e rue (Batteries Not Included), de Matthew Robbins
1988 : Cocoon, le retour (Cocoon : The Return), de Daniel Petrie
1988 : Double Détente (Red Heat), de Walter Hill
1988 : Le Petit Dinosaure et la vallée des merveilles (The Land Before Time), de Don Bluth
1988 : Vibes, de Ken Kwapis
1988 : Willow, de Ron Howard
1989 : Glory, d’Edward Zwick
1989 : Jusqu'au bout du rêve (Field of Dreams), de Phil Alden Robinson
1989 : Chérie, j'ai rétréci les gosses (Honey, I Shrunk The Kids), de Joe Johnston
1990 : 48 heures de plus (Another 48 hours), de Walter Hill
1990 : Je t’aime à te tuer (I Love You to Death), de Lawrence Kasdan
1991 : Rocketeer (The Rocketeer) de Joe Johnston
1991 : Fievel au Far West (An American Tail : Fievel Goes West), de Phil Nibbelink et Simon Wells
1992 : Cœur de tonnerre (Thunderheart), de Michael Apted
1992 : Les Experts (Sneakers), de Phil Alden Robinson
1992 : Jeux de guerre (Patriot Games), de Philip Noyce
1993 : L'Affaire Pélican (The Pelican Brief) d’Alan J. Pakula
1993 : Swing Kids, de Thomas Carter
1993 : Le voyage d'Edgar dans la forêt magique (Once Upon a Forest), de Charles Grosvenor
1993 : L'Homme sans visage (The Man Without a Face), de Mel Gibson
1993 : À la recherche de Bobby Fischer (Searching for Bobby Fischer), de Steven Zaillian
1993 : Bopha !, de Morgan Freeman
1993 : Les Quatre Dinosaures et le Cirque magique (We're Back! A Dinosaur's Story), de Phil Nibbelink, Dick Zondag, Ralph Zondag, Simon Wells




1994 : Légendes d'automne (Legends of the Fall), d’Edward Zwick
1994 : Richard au pays des livres magiques (The Pagemaster), de Joe Johnston (séquences live) et Maurice Hunt (séquences animées)
1994 : Danger immédiat (Clear and Present Danger), de Phillip Noyce
1995 : Braveheart, de Mel Gibson
1995 : Casper, de Brad Silberling
1995 : Jumanji, de Joe Johnston
1995 : Jade de William Friedkin
1995 : Balto chien-loup, héros des neiges (Balto), de Simon Wells et Brenda Chapman
1995 : Apollo 13, de Ron Howard
1996 : À l'épreuve du feu (Courage Under Fire), d’Edward Zwick
1996 : La Rançon (Ransom), de Ron Howard
1996 : The Spitfire Grill, de Lee David Zlotoff
1997 : Titanic, de James Cameron
1997 : Ennemis rapprochés (The Devil's Own), d’Alan J. Pakula
1998 : Le Masque de Zorro (The Mask of Zorro), de Martin Campbell
1998 : Mon ami Joe (Mighty Joe Young), de Ron Underwood
1998 : Deep Impact, de Mimi Leder
1999 : L'Homme bicentenaire (Bicentennial Man), de Chris Columbus
2000 : Le Grinch (How the Grinch Stole Christmas!), de Ron Howard
2000 : En pleine tempête (The Perfect Storm), de Wolfgang Petersen
2001 : Un homme d'exception (A Beautiful Mind), de Ron Howard
2001 : Iris, de Richard Eyre
2001 : Stalingrad (Enemy at the Gates), de Jean-Jacques Annaud
2002 : Windtalkers, de John Woo
2003 : House of Sand and Fog, de Vadim Perelman
2003 : Les Disparues (The Missing), de Ron Howard
2004 : Sans frontière (Beyond Borders), de Martin Campbell
2004 : Troie (Troy), de Wolfgang Petersen
2004 : Mémoire effacée (The Forgotten), de Joseph Ruben
2005 : The Chumscrubber, d'Arie Posin
2005 : Flight Plan (Flightplan), de Robert Schwentke
2005 : La Légende de Zorro (The Legend of Zorro), de Martin Campbell
2005 : Le Nouveau Monde (The New World), de Terrence Malick
2006 : Apocalypto, de Mel Gibson
2006 : Les Fous du roi (All the King's Men), de Steven Zaillian
2006 : CBS Evening News with Katie Couric, CBS News
2007 : La Vie devant ses yeux (The Life Before Her Eyes), de Vadim Perelman
2008 : Le Garçon au pyjama rayé (The Boy in the Striped Pyjamas), de Mark Herman
2008 : Les Chroniques de Spiderwick (The Spiderwick Chronicles), de Mark Waters
2009 : Avatar, de James Cameron (nomination aux Oscars)
2010 : Karaté Kid (The Karate Kid), de Harald Zwart
2011 : Or Noir (Black Gold), de Jean-Jacques Annaud
2012 : The Amazing Spider-Man de Marc Webb
2012 : Cristiada (For Greater Glory), de Dean Wright

_________________
On ne vois bien qu'avec le coeur....., l'essentiel est invisible au yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ombres-lumieres.kanak.fr
 
James Horner
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
OMBRES & LUMIERES :: Ombres & Lumieres-
Sauter vers: