OMBRES & LUMIERES

OMBRES & LUMIERES

On ne voit bien qu'avec le coeur, l'essentiel est invisible pour les yeux...
 
AccueilAccueil  Portail*Portail*  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 George Clooney

Aller en bas 
AuteurMessage
Horus
Oscar
Oscar


Nombre de messages : 198
Age : 46
Points : 127
Date d'inscription : 11/08/2006

MessageSujet: George Clooney   Sam 7 Oct - 0:20

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]Sourire goguenard, regard de velours, George Clooney fait partie de ces acteurs qu’on ne peut s’empêcher de regarder sans être troublé(e). Et pour cause, à tout juste quarante-quatre ans, cet irrésistible célibataire désarme toujours autant son public par ce charme suave et cette décontraction sexy qui le caractérisent. À l’affiche dans deux films au mois de janvier, ce « mâle » splendide pourrait une fois de plus nous surprendre par ses choix engagés : attention, George Clooney fait de la résistance !

À la recherche du George perdu[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]Lorsqu’on regarde les origines du bellâtre, tout laissait déjà à penser qu’il évoluerait dans le show business. Mère Nature oeuvrant bien, George Clooney naquit le 6 mai 1961, à Lexington (Kentucky), entouré d’une famille à tendance « acteurophile » : sa tante (Rosemary Clooney), mais aussi son oncle (José Ferrer) et son cousin (Miguel Ferrer) s’adonnaient donc aux joies de la comédie. Seul le père de George était un homme de presse et travaillait pour une chaîne de télévision. C’est d’ailleurs la voie que choisit George, en étudiant le journalisme. Son manque d’assiduité et de curiosité (pas de délation, ce sont ses propres aveux !) lui valent d’abandonner, et il décide alors d’embrasser une carrière sportive, ayant d’excellentes capacités et une véritable passion pour le base-ball. Là encore, George Clooney est contraint d’essuyer un échec, puisqu’il rate les qualifications pour l’équipe professionnelle…
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]Commence alors une période marquée par les doutes et les errances. Quitte à briser le mythe, il est de notre devoir de vous apprendre que l’image actuelle d’un George Clooney séducteur à souhait, et à qui tout réussit, s’est forgée sur des prémices particulièrement houleuses !
Le déclic de la comédie lui vient en 1982, lorsque son cousin Miguel Ferrer lui décroche un petit rôle dans un pilote. Sa décision est prise, il sera acteur ! Pour décupler ses chances et passer moult auditions, George Clooney part pour la Californie…et enchaîne finalement les téléfilms obscurs (Enquête privée, The Facts, Baby talk, Roseanne), et les productions cinématographiques où il interprète des personnages de cinquième zone dans des séries Z pitoyables comme Grizzly 2 : The Predator, Return to Horror High, etc.

Au bonheur de ces dames…[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]Pourtant, son charisme et son sourire enjôleur finissent par être repérés par les producteurs de la série Urgences, qui lui proposent le rôle du Dr Doug Ross. George Clooney est alors propulsé sur le devant de la scène et tout s’accélère….son charme et sa belle gueule lui valent une comparaison avec Sean Connery, l’acteur inonde les pages glacées des magazines, et enflamme le cœur de toutes les jeunes femmes du monde. Plus d’un aurait craqué et se serait concentré sur cette image lustrée et figée du beau gosse idolâtré. Mais le Clooney ne se contente pas d’être un mâle sublime, il est aussi une tête pensante, aux ambitions artistiques plus poussées ! En mettant fin à son contrat avec Urgences, il souhaite s’échapper du cercle vicieux réducteur de l’acteur à belle gueule, pour se lancer pleinement dans le cinéma. Son premier rôle notable sera celui d’un braqueur aux prises avec des vampires à tendance démoniaques, dans l’électrisant Une nuit en enfer, de Robert Rodriguez. Aux côtés de Quentin Tarantino, Salma Hayek et Harvey Keitel, George Clooney connaît son premier succès d’estime.
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]Il s’essaie ensuite au genre hollywoodien de la comédie romantique, dans Un beau jour, partageant la vedette avec Michelle Pfeiffer. Ce rôle de gentil papa, agrémenté de sons de violons, dans une histoire d’amour formatée, ne convainc pas complètement, et on peut aisément lui conseiller d’abandonner le registre guimauve et mièvrerie. Finalement, sa rencontre avec le réalisateur Steven Soderbergh sera déterminante et lui ouvrira surtout la voie de la reconnaissance artistique, avec Hors d’atteinte. Aux côtés de la belle latina Jennifer Lopez, George Clooney impose un jeu plus posé et précis, ses performances d’acteur sont reconnues à leur juste valeur, et sont saluées par la presse et le public.

Pour le pire et pour le meilleur[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]Au regard de sa carrière, il est possible de distinguer assez facilement les très bons Clooney, des médiocres voire mauvais. Ainsi, on l’a vu à l’affiche du Pacificateur, de En pleine tempête, de Spy Kids 1 et 3 et de l’exécrable Batman et Robin, succédant à Michael Keaton et Val Kilmer dans le rôle de Batman/ Bruce Wayne. Il était toutefois dans le même temps, tête d’affiche dans des films remarquables et remarqués comme O'Brother des frères Coen, Les Rois du désert de David O. Russell, tout en réussissant à démontrer un véritable potentiel comique dans Intolérable cruauté en compagnie de la ravissante Catherine Zeta-Jones. En 2001, il retrouve son ami Soderbergh, et partage l’affiche prestigieuse d’Ocean’s eleven avec Brad Pitt, Julia Roberts, Matt Damon, une grande plaisanterie très bien ficelée ! Il collabore de nouveau avec Soderbergh en ayant la vedette du film de science-fiction Solaris, et réitère l’expérience Ocean, avec la même bande d’acteurs, la belle Catherine en plus. Si le deuxième opus s’avère bien moins réussi que le précédent, il n’empêche qu’il confère une fois de plus à Clooney le statut d’acteur hollywoodien en vogue.

Confessions d’un homme atypique[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]George Clooney est en effet un homme qui surprend énormément : tout d’abord, il reste un éternel célibataire à quarante-quatre ans (et ce, malgré son charme plus que ravageur), ce qui lui vaut d’être classé parmi le top 5 des hommes à qui passer la bague au doigt ! Il vit d’ailleurs seul avec son animal de compagnie, Max, un cochon : étonnant l’animal ! Son succès, aussi grisant soit-il, ne lui est pas monté à la tête : Clooney est modeste, et c’est tout à son honneur. S’il n’a pas toujours été fidèle en amour, il l’est en revanche dans ses choix artistiques et ses engagements, et c’est aussi pour cela qu'on l’apprécie.
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]Ses ambitions ne s’arrêtent pas non plus au simple jeu d’acteur : il passe en effet derrière la caméra en 2002 pour Confessions d'un homme dangeureux et signe un drame superbe. La critique le salue, et George acquiert la reconnaissance artistique de ses pairs. Non content d’être un acteur célèbre, il se lance donc dans l’aventure de la mise en scène, pour aborder les thèmes qui lui tiennent à cœur comme : « la fragilité de la presse, et la menace constante de l’érosion des droits civiques ».
Clooney dénonce, s’engage, et fait de la résistance, comme il le démontre avec son nouveau film en tant que réalisateur et co-scénariste, Good night, and good luck, (sortie le 4 janvier), consacré au journalisme d’investigation, dans lequel il incarne Fred Friendly, producteur télé de CBS, et l’un des opposants du sénateur Joseph McCarthy, dans sa chasse aux sorcières envers les personnalités soupçonnées d’appartenir au mouvement communiste. Good night, and good luck a déjà été primé à la dernière Mostra de Venise, et c’est une belle réussite pour cet italien d’adoption, qui passe le plus clair de son temps sur les bords du Lac de Côme.
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]Le deuxième événement Clooney en ce début d’année 2006, est la sortie le 18 janvier de Syriana, un thriller géopolitique « sur fond de corruption internationale et de terrorisme, assorti d’une plongée dans les agissements troubles de compagnies pétrolières du golfe Persique ». Il campe le rôle d’un agent de la CIA, qui a réellement existé, Robert Baer. Pour les besoins du film, il n’a pas hésité à prendre quinze kilos, et à se détacher de cette image de séducteur qui lui colle à la peau.
Lorsqu’on lui pose la question de ses futurs projets, George Clooney répond aisément : il souhaiterait une carrière à la Clint Eastwood, Robert Redford, ou Mel Gibson, et se consacrer de plus en plus à l’écriture et à la mise en scène.
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]2006 s’annonce donc prometteuse pour le playboy, qui sera mis à l’honneur pour le mois de janvier, avec la sortie de deux films à quelques semaines d’intervalle. Il ne nous reste plus qu’à lui souhaiter good luck !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ombres-lumieres.kanak.fr
Psyché
Superstar
Superstar
avatar

Nombre de messages : 52
Age : 39
Points : -2
Date d'inscription : 10/05/2007

MessageSujet: Re: George Clooney   Jeu 10 Mai - 20:09

Lui, depuis mes 14 ans et sa première apparition dans Urgences, c'est devenu l'homme de ma vie.
Et ça fait 13 ans que ça dure ♥♥♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héra
Superstar
Superstar
avatar

Nombre de messages : 53
Age : 35
Points : 0
Date d'inscription : 11/08/2006

MessageSujet: Re: George Clooney   Dim 21 Oct - 20:51

billy wilder qui a realisé certains l'aiment chaud et sunset boulevard a aussi réalisé un remake de l'emmerdeur.

dans le film, le nom François pignon est devenu Victor Clooney.
:winje: :winje: :winje: :winje: :winje: :winje: :winje: :winje: :winje:
un mythe s'effondre!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Athéna
Superstar
Superstar
avatar

Nombre de messages : 53
Age : 40
Points : 0
Date d'inscription : 10/05/2007

MessageSujet: Re: George Clooney   Ven 26 Oct - 19:42

Je l'ai bien aimé dans Urgences, Ocean’s Eleven, O’Brother (film que j'ai particulièrement apprécié !!),En Pleine Tempête bref tous les films & séries où je l'ai vu jouer ! Ah non, j'ai vu aussi Batman & Robin mais je préfère les autres (ceux de Tim Burton !) c'est vrai qu'il est pas génial comme film!

Et j'ai choisi "Bon acteur et en plus séduisant" car c'est vrai.... même s'il y'a mieux mais y'a aussi pire !!!!!!!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Joker
Superstar
Superstar
avatar

Nombre de messages : 54
Age : 45
Points : 0
Date d'inscription : 24/05/2007

MessageSujet: Re: George Clooney   Jeu 17 Jan - 3:14

les multiples visages de clooney ....

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Athéna
Superstar
Superstar
avatar

Nombre de messages : 53
Age : 40
Points : 0
Date d'inscription : 10/05/2007

MessageSujet: Re: George Clooney   Mer 20 Fév - 10:21

Le beau George Clooney se fait jeter d'une soirée parce qu'il n'a pas la fameuse bouteille de martini. Quà cela ne tienne ! Il fonce au night shop d'en face, en achète une et se repointe sur la sonnette. Victoire, ça maaaarche et il entre. La soirée est exquise, les créatures divines, surtout celle qui l'avait jeté la première fois.
Les choses chavirent. La divine créature aussi. Quant tout à coup, George entre ses cuisses : no gilette ? no minette ! Et il se barre
Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: George Clooney   

Revenir en haut Aller en bas
 
George Clooney
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'épave honnie (mais réhabilitée)
» DEAR GEORGE CLOONEY, TU VEUX PAS EPOUSER MA MERE ? de Susin Nielsen
» Cary Grant vs James Stewart : le choc des légendes !
» Elizabeth George - The Inspector Lynley Mysteries et autres romans
» George Bernard Shaw (1856-1950)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
OMBRES & LUMIERES :: Acteurs / Actrices :: Acteurs-
Sauter vers: