OMBRES & LUMIERES

OMBRES & LUMIERES

On ne voit bien qu'avec le coeur, l'essentiel est invisible pour les yeux...
 
AccueilAccueil  Portail*Portail*  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Anthony Quinn

Aller en bas 
AuteurMessage
Nonoyaris
acteur
acteur
avatar

Nombre de messages : 18
Age : 39
Points : 14
Date d'inscription : 05/03/2008

MessageSujet: Anthony Quinn   Jeu 3 Juil - 0:43

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]

Anthony Quinn

Réalisateur, Acteur, Producteur, Coproducteur, Producteur exécutif américain
Né le 21 Avril 1915 à Chihuahua (Mexique)
Décédé le 3 Juin 2001 à Boston, Massachussetts (Etats-Unis)
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]

Biographie
Anthony Rudolfo Oxaca Quinn, fils d'un peintre-toréador irlandais qui devait, ensuite, devenir cameraman à Hollywood et d'une mexicaine; naît à Chihuahua, une petite ville mexicaine en pleine révolution. Il grandit dans les banlieues pauvres d'une Los Angeles encore peu latino. Se destinant à la prêtrise, à 16 ans, Anthony Quinn prêche dans des meetings "revivalistes". Il abandonne sa vocation et devient chauffeur, contremaître et boxeur, avant de partir pour les États-Unis en 1936, ayant appris que Cecil B. DeMille recherchait des acteurs indiens pour figurer auprès de Gary Cooper.
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]

Il se rend aux auditions, est engagé dans Pacific Express et fait la connaissance de la fille adoptive du réalisateur et l'épouse. Par la suite il tourne avec son beau-père Une aventure de Buffalo Bill et Les Boucaniers, dont il fera un remake en 1958 supervisé par Cecil B. DeMille lui-même. Se contentant d'emplois secondaires (Indiens ou Mexicains) jusqu'en 1947, son interprétation de Stanley Kowalski dans Un tramway nommé désir à Broadway qui lui apporte la notoriété.
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]

Anthony Quinn symbolise l'ascension d'un métisse, l'une des premières stars au sang mêlé d'Hollywood. Cette allure à la fois latino et américaine lui permettent d'interpréter toutes les minorités ethniques, que ce soient arabe, amérindien, italien, grec, mexicain, basque et même bossu...C'est aussi son passeport pour toutes les aventures et tous les cinémas : Henri Verneuil, George Cukor, Jean Delannoy, Tony Scott... du péplum à l'épopée, de la comédie au western, de la série TV (Onassis) au polar série B. Son regard intense et fou, cet air méchant et imprévisible fascinent nombre de réalisateurs.
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
Il a fallu du temps pour explorer son registre et surtout lui donner ses deux personnages mythiques : Zampano en 1954 chez Fellini et Zorba le grec en 64 chez Michael Cacoyannis . Quinn fait souvent le grand écart d'une grosse production sans intérêt à un chef d'oeuvre du 7ème Art, surtout, entre les années 50 et le milieu des années 60. Ce mercenaire du cinéma, obtient un rôle en 1952 dans Viva Zapata !d'Elia Kazan . Il est Eufemio, le frère de Marlon Brando (alias Zapata), premier Oscar du meilleur second rôle masculin pour Quinn, tandis que Brando repart bredouille.
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]

En 1954, il maestro Federico Fellini l'engage pour le rôle de Zampano, aux côtés de Giulieta Masina. La Strada est Oscar du meilleur film étranger. Quinn y est une force de la nature, qui se révèle à un public intellectuel. Deux ans après, il sera l'effroyable et sensible Quasimodo dans Notre-Dame-de-Paris , et la même année, Paul Gauguin, le peintre ami de Van Gogh (interprété par Kirk Douglas) dans La Vie passionnée de Vincent Van Gogh. Les gros succès s'enchaînent, il devient une star de films d'action. En 1962, David Lean enrôle un casting de rêve pour son chef d'oeuvre, Lawrence d'Arabie. Quinn se transforme en bédouin râleur et cupide, courageux et loyal. Mais c'est en 1964 que Anthony Quinn devient à jamais Zorba le grec , rôle clé de sa carrière. Film nommé 7 fois aux Oscars.
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]

A la fin de sa carrière, il joue surtout des rôles de "patriarche" (Don Angelo est mort L'Heritage, L'Empire du Grec) et apparait dans quelques grosses productions aux côtés de Schwarzenegger, Keanu Reeves, ou Sylvester Stallone avec qui, il interpréte son dernier rôle au cinéma dans Mafia love. Des rôles en demi-teinte mais sans importance tant sa carrière est impressionnante. Près de 200 rôles, que ce soit sur grand ou petit écran, et au théâtre.

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Anthony Quinn
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Anthony Hope, "Le prisonnier de Zenda"
» 19 Bennett (Anthony Buckeridge) en BV des années 70
» Anthony Buckeridge (1912-2004) : la série Bennett en bibliothèque verte
» Anthony Trollope chez Gallica
» Où trouver des livres d'Anthony Buckeridge sur Internet?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
OMBRES & LUMIERES :: Acteurs / Actrices :: Acteurs-
Sauter vers: