OMBRES & LUMIERES

OMBRES & LUMIERES

On ne voit bien qu'avec le coeur, l'essentiel est invisible pour les yeux...
 
AccueilAccueil  Portail*Portail*  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le métier de comédien

Aller en bas 
AuteurMessage
Horus
Oscar
Oscar


Nombre de messages : 198
Age : 46
Points : 127
Date d'inscription : 11/08/2006

MessageSujet: Le métier de comédien   Mer 16 Aoû - 14:05

Le métier de comédien

Si le théâtre est la principale activité des comédiens, d'autres voies leur sont entrouvertes comme le cinéma, la radio, la pub, les parcs de loisirs. Pour tous, un seul mot d'ordre : une motivation à toute épreuve.




Sécurité éphémère
Le talent ne suffit pas toujours à trouver un rôle et à vivre décemment de sa passion. De castings en auditions, de faux espoirs en vraies déceptions, le quotidien du comédien est fait d'une recherche constante d'emploi, avec parfois la nécessité d'exercer un job alimentaire pour compléter les maigres cachets.


Négocier ses cachets
Pour percer dans le cinéma, prendre un agent semble incontournable. Il repère les castings et se charge surtout de négocier les rémunérations. Le cachet de base est fixé à 300 € pour une journée, 900 € pour cinq jours par semaine,
1 000 € pour six jours. La figuration peut permettre de se familiariser avec l'univers des tournages tout en gagnant de l'argent. Rétribution : de 60 à 150 € par jour.


Formations de premier choix
Il y a très peu d'autodidactes dans cette profession. Quelques écoles publiques (entre 50 et 200 € environ de droits d'inscription) ont une réputation qui n'est plus à faire, comme le Conservatoire national supérieur d'art dramatique de Paris (CNSAD), l'École nationale supérieure des arts et techniques du théâtre (ENSATT) de Lyon ou l'École supérieure d'art dramatique du théâtre national de Strasbourg. Très prisées, elles sont aussi très sélectives : pour réussir le concours d'entrée (une audition), il faut déjà maîtriser les bases du jeu théâtral. De nombreuses autres écoles, privées, proposent des cours de théâtre pour un coût qui peut atteindre 5 000 € par an.


A savoir

De nombreux comédiens font leurs premiers pas dans les compagnies de rue qui créent, mettent en scène et produisent elles-mêmes leurs spectacles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ombres-lumieres.kanak.fr
Maya
Superstar
Superstar
avatar

Nombre de messages : 54
Age : 35
Points : 0
Date d'inscription : 10/05/2007

MessageSujet: Re: Le métier de comédien   Mer 24 Oct - 13:07

Comédien ou acteur, les deux termes s’emploient que l’on joue au cinéma ou au théâtre. Si vous voulez être acteur pour vous voir en couverture des magazines, ou entrer gratuitement en boîtes, laissez tomber. Le ridicule ne tue pas, ce n’est pas une raison pour en abuser. C'est un vrai métier, et un métier ça s'apprend!

Qu’il soit une étoile d’Hollywood ou un artiste de rue, qu’il ait eu sa chance, qu’il ait su la saisir ou non, ou qu’il ait eu l’impression d’avoir eu à ramer, le comédien à la même petite étincelle.
Un brin égocentrique, le vrai nombriliste est rarement un bon acteur.
La motivation extrinsèque ou intrinsèque fera toute la différence.
Si lorsqu’on vous demande ce que vous voulez faire de votre vie et qu’au lieu de répondre « divertir le public » vous répondez « Isabelle Adjani », laissez tomber aussi…
Vouloir faire « Audrey Tautou 2 », Emmanuelle Béart bis, Kim Bassinger 4 ! ou Brad Pitt en moins beau, oubliez !!! Sur le marché faut du nouveau, ce qu’on a déjà on n’a pas besoin de l’avoir en double…
Alors si malgré tout ce que vos proches, vos parents, vous disent (y’a beaucoup d’appelés peu d’élus, c’est pas un métier sérieux)… ou même une petite voix trop raisonnable au fond de vous, vous souhaitez tenter votre chance, voici quelques détails à connaître.

Les formations : comme toute activité artistique sur laquelle les médias ont une influence, le métier de comédien fait parti des professions où malheureusement, ni le talent, ni la formation, ni la passion, ni même l’expérience… ne peut garantir réussite et longévité.

Le hasard des rencontres, l’occasion qui fait que l’on vous propose des rôles qui vous feront apprendre le métier «sur le tas» existe.
C’est une manière de réussir, mais il y a très peu de cas.
Beaucoup pensent que le métier de comédien est inné, certes avoir un don c’est déjà beaucoup.
Quoiqu’il en soit, le travail n’est jamais superflu, il permet de s’ouvrir, de découvrir une autre façon d’approcher le jeu, prendre des cours enrichit, aide à s’orienter, à faire des choix et des rencontres.

On peut donc se former à l’université filière «art du spectacle». Formation très théorique, les diplômes qu’elle offre n’ont pas encore prouvés que cette filière était une valeur sûre pour trouver un emploi. L’idéal est sans doute de combiner cette voie, avec des cours privés pour la pratique.

Les conservatoires régionaux, municipaux proposent des cours souvent à proximité de chez vous et à des tarifs abordables. Pour tous les âges et tous les niveaux.

Les cours privés sont à écumer avant de trouver celui qui vous convient, souvent onéreux, ne pas se laisser influencer par les publicités qui envahissent les magazines spécialisés, mais plutôt se fier à la réputation du cours.
Les cours privés les plus reconnus par la profession, les plus réputés pour leur sérieux ainsi que leurs possibles débouchés sont situés à Paris.
Bons nombres de cours privés proposent des stages. Tester ces cours sous cette forme avant de vous engager à l’année.
Les avantages des cours privés sont une diversité des possibilités «d’options» il y a des ateliers, et/ou des intervenants pour élargir vos compétences (maquillages, doublages, costumes, décors, mise en scène, écriture, chant, danse, langue étrangère etc…)

Avec ou sans formation et un minimum d’expérience ou au bagout, vous pouvez tenter de parcourir les castings et de vous lancer «sur le marché».
Ca ressemble au parcours du combattant, il ne faut pas se démoraliser, et ne penser qu’à une chose dès que vous vous levez le matin, votre objectif doit être de «vous vendre» !!!
Vous devenez le produit qu’il faut vanter à longueur de temps, vous faire connaître et vous montrer, cela n’est pas toujours facile à gérer, il faut jouer des coudes, savoir se faire respecter, et apprécier.
Savoir faire l’âne pour avoir du son, mais pas vendre votre âme au diable bref… c’est la partie du métier la moins réjouissante.

De formation supérieure, si vous souhaitez continuer un cursus plus classique, si vous décidez de vous consacrer au théâtre uniquement, vous pouvez tenter le concours dans l’un des conservatoires nationaux d’art dramatique.

Les études y sont gratuites durant 3 ans (hormis un droit de scolarité et les droits médicaux).
Le niveau d’entrée est très élevé. Il faut subir plusieurs épreuves différentes (improvisation, scène classique, monologue).
Pour s’inscrire à l’audition :
Il faut être âgé de 18 à 24 ans.
Justifier d’une expérience professionnelle de comédien d’au moins un an, ou d’une formation intensive et d’une assiduité d’un an minimum dans un cours de théâtre.
Il y a environ, 4 fois plus de candidats qui se présentent à ce concours d'admission que de places disponibles.
On ne peut pas se présenter plus de 3 fois.

Les débouchés principaux :
- Le théâtre (indépendant ou faisant partie d’une troupe), pour les oeuvres classiques et/ou contemporaines, quand on a la possibilité de choisir. Environ 80% des comédiens travaillent pour le théâtre.
- Le cinéma, courts et longs métrages. Là encore, il y a des acteurs que l’on ne retrouve que dans l’un ou dans l’autre format. Peu font les 2. Bon nombre font leurs premières expériences dans les courts des copains ou trouvés par petites annonces.
Souvent bénévole, on fait difficilement carrière dans le court métrage, faute de diffusion dans les salles (entre autre).
Comédien dans des domaines spécifiques exemple :
- Spectacles pour enfants,
- La publicité,
- Emissions télévisées,
- La figuration,
- Comédies musicales,
- One man show, mais attention n’est pas Jamel Debbouze qui veut… Ce créneau est de plus en plus convoité. Prudence car entre faire sourire vos camarades de classe et décider un public d’inconnus à payer pour venir vous écouter pendant 1 heure 30 ça fait deux !!!

Les débouchés parallèles :
- Doublages voix/corps,
- Voix off radios/télés,
- Les spectacles de mimes, (voir spectacles de rue),
- Clown (voir écoles de cirque),
- Animations diverses (parcs à thèmes, promotions, inauguration animations de centre commerciaux, etc…),
- Sosies.

Les statuts :
- Si vous êtes dans un cours privé récent malheureusement aucun avantages particuliers.
A vous de prévoir votre couverture sociale.
- Si vous êtes inscrit à l’année dans un cours privé reconnu, une carte d’élève comédien vous est remise, elle peut être reconnue comme carte d’étudiant par certains organismes à vous de prévoir tout de même votre couverture sociale.
- Si vous êtes dans un conservatoire national, le statut d’étudiant vous garanti la couverture sociale et la gratuité des études (3 ans).
- Une fois professionnel(le) vous devenez intermittent du spectacle.

Les castings : les sites d’annonces internet, sont pour la plupart payants, les gratuits sont rarement fiables, ou pour des expériences bénévoles.
Les magazines de presse spécialisée sont fiables dans l’ensemble, les petites annonces dans les écoles et les cours d’art, également.
Le «bouche à oreilles» et les tuyaux des connaissances restent un bon moyen d’être au courant des futurs castings, des futurs projets.
Munissez-vous de photos récentes couleur et noir et blanc (book) fait par un professionnel, les photos de vacances font rarement bonne impression.

Les avantages de cette profession :
- Le contact avec le public,
- La mobilité,
- La diversité des rôles,
- La rémunération (lorsque cela marche bien pour vous).

Les inconvénients de cette profession :
- La rémunération (lorsque cela marche moins bien pour vous).
- Devoir sans cesse prouver ce que l’on vaut, rien n’est jamais acquis.
- Devoir accepter des rôles que l’on dit « alimentaires » lorsque les propositions que vous attendiez n’arrivent pas, ou que les castings que vous passez ne vous retiennent pas.
- C’est un milieu où règne une ambiance particulièrement difficile où les coups bas sont monnaie courante.

A savoir : en règle générale, on remarque que les hommes font une carrière plus longue que les femmes, ces dernières sont confrontées au problème des années, ce qui est moins le cas chez les hommes. C’est surtout vrai dans le cinéma. Au théâtre les femmes trouvent plus facilement de rôles qui évoluent avec leur âge et l'esthétisme y est un tout petit peu moins exigent (la proximité du public et celle d'une caméra fait toute la différence)
Au cinéma, l’avantage est tourné vers l’esthétisme. La jeunesse, la possibilité pour les comédiennes à se dévêtir à la première occasion.
Les films où les particularités physiques, pas forcément esthétiques sont mises en avant ne sont pas si fréquents.
Les physiques particuliers n’ont pas souvent les 1ers rôles, Rossi de Palma chez Almodovar, les «têtes» et les plans chez Caro/Jeunet,… pourraient donner la chance à bon nombre de comédiens de talents, reste à voir comment le métier et les genres évoluent.

Et sinon avoir un plan B dans sa vie c’est pas mal non plus.
Sachez qu’il y a plus de comédiens qui vivent de leur passion dans l’ombre sans rouler sur l’or. Tous les acteurs ne sont pas des stars, c’est peut-être même eux les plus heureux.
Ils font ce qu’ils aiment et en plus ils peuvent faire leurs courses en toute tranquillité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Joker
Superstar
Superstar
avatar

Nombre de messages : 54
Age : 45
Points : 0
Date d'inscription : 24/05/2007

MessageSujet: Re: Le métier de comédien   Mer 9 Jan - 21:12

Pour bien exercer son métier, un comédien doit posséder les compétences suivantes :

La capacité de mettre son imagination, ses émotions et son empathie au service du rôle et du personnage
Une bonne capacité d'écoute et de concentration
Une voix bien posée pour plus de puissance, d'expression et de clarté
Une grande forme physique pour un maximum de souplesse et de grâce
Une bonne compréhension de la psychologie humaine
L'amour des mots et une excellente maîtrise de la langue
Une bonne capacité de lecture et l'intelligence du texte écrit

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le métier de comédien   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le métier de comédien
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Eloge de la dignité des comédiens
» SANS SOUCI EST MORT CE MATIN
» Les Seconds Couteaux, ces acteurs dont on ne sait pas toujours le nom
» THE WATCHMEN - THE COMEDIAN (MMS115)
» [Hirschfeld, Yves] Eva rêvait

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
OMBRES & LUMIERES :: Ombres & Lumieres-
Sauter vers: