OMBRES & LUMIERES

OMBRES & LUMIERES

On ne voit bien qu'avec le coeur, l'essentiel est invisible pour les yeux...
 
AccueilAccueil  Portail*Portail*  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Joseph L. Mankiewicz

Aller en bas 
AuteurMessage
Héra
Superstar
Superstar
avatar

Nombre de messages : 53
Age : 34
Points : 0
Date d'inscription : 11/08/2006

MessageSujet: Joseph L. Mankiewicz   Jeu 31 Jan - 19:27


Joseph L. Mankiewicz
Réalisateur, Acteur, Producteur, Scénariste américain
Né le 11 Février 1909 à Wilkes-Barre (Etats-Unis)
Décédé le 5 Février 1993 à New York (Etats-Unis)

Biographie :
Dans les années 20, il est le correspondant du Chicago Times à Berlin. Parallèlement à ses activités journalistiques, il traduit en anglais les inter-titres des films allemands destinés au marché américain. De retour aux Etats-Unis, Herman J. Mankiewicz, son frère, le fait rentrer à la Paramount en la qualité de dialoguiste et scénariste. Puis, il devient producteur à la MGM où il travaille sur Furie (1936) de Fritz Lang et Indiscretions (1940) de George Cukor. En 1946, Il remplace Ernst Lubitsch, qui est tombé malade, sur le tournage du Chateau du Dragon (1946). C'est le début d'une carrière dans la réalisation qu'il poursuit l'année suivante en dirigeant L'Aventure de Mme Muir.

Chaînes conjugales (1949) et Eve (1950), pour lesquels il remporte quatre Oscars comme scénariste et réalisateur, le consacrent. Il se distingue par un style qui abonde de monologues et de flashbacks. Le dialogue chez Mankiewicz est le moteur de l'action, ce qui montre son opposition aux rouages classiques des productions hollywoodiennes de l'époque. Le film La Comtesse aux pieds nus (1954) illustre cette démarche du cinéaste.

Il excelle aussi dans le choix et la direction des acteurs. C'est ainsi qu'il impose le jeune Marlon Brando dans Jules César (1953) ou qu'il offre son premier rôle à Sidney Poitier dans La Porte s'ouvre (1950), un drame sur fond de racisme. Mankiewicz fait preuve d'éclectisme en voyageant à travers tous les registres du 7ème Art. C'est ainsi qu'il explore le film d'espionnage avec L'Affaire Cicéron de 1952, la comédie musicale avec Blanches colombes et vilains messieurs (1955) ou le drame avec Soudain l'été dernier (1958) d'après Tennessee Williams.
En 1960, la Fox l'appelle au secours pour venir à bout de Cléopâtre. Il s'épuisera sur ce projet colossal qui ne verra le jour que trois ans plus tard. Malgré les qualités de ce péplum, le réalisateur le raye de sa filmographie dans la mesure où il n'apparaît pas être l'oeuvre qu'il aurait voulu. Il se contente de réaliser trois films par la suite. Le long-métrage Guêpier pour trois abeilles (1967), qui est une adaptation moderne de Volpone. Puis, il filme Le Reptile, un western qui frôle les sommets de cynisme, et Le Limier avec Laurence Olivier et Michael Caine. Mankiewicz a passé sa vie à bluffer l'industrie hollywoodienne. Plus que des super-productions, ses oeuvres tendaient vers le cinéma d'auteur. Ses opinions politiques lui valurent aussi d'être la cible du maccarthysme.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OrangeCitron
Figurant
Figurant
avatar

Nombre de messages : 8
Age : 35
Points : 0
Date d'inscription : 05/03/2008

MessageSujet: Re: Joseph L. Mankiewicz   Ven 2 Mai - 1:55

MANKIEWICZ, vous êtes un Génie !

"All About Eve" : c'est tout sur un chef - d'oeuvre !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Joseph L. Mankiewicz
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Joseph L. Mankiewicz.
» All about Eve, de Joseph Mankiewicz (1950)
» Joseph Gordon-Levitt
» Joseph Dawson [soutier]
» La saga de L'Epouvanteur de Joseph Delaney

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
OMBRES & LUMIERES :: Metteurs en Scène-
Sauter vers: